juin 2019

Colloque "Qualifier le racisme"

 

QUALIFIER LE RACISME

24-25 Juin 2019

Colloque organisé par le programme ANR « Global Race »

Amphithéâtre Turing, Université Paris Diderot

Bâtiment Sophie Germain, 8 place Aurélie Nemours - 75013 Paris

Entrée libre dans la limite des places disponibles

 

 

Première journée – 24 juin 2019

 

9h-9h30 - Accueil des participant.e.s et café

 

9h30-10h - Ouverture et introduction

  • Patrick Simon (Ined, Global Race)

 

10h-12h - Session 1 : Définir le racisme

  • Présidente de séance : Magali Bessone (Université Panthéon Sorbonne, Global Race)

·         Zacharias Zoubir (Université Paris Nanterre, Sophiapol), « La définition du racisme entre théorie et expérience. Le modèle de la fixation raciste »

·         Élodie Grossi (Université Versailles Saint Quentin), « Interroger la ‘racialisation stratégique’ : sur la race biologique dans les sciences médicales aux États-Unis aujourd’hui »

·         Amélie Le Renard (Cnrs/Cmh), « Affirmer son extériorité au racisme : une source de distinction. Une perspective transnationale »

 

12h-13h30 - Pause déjeuner

 

13h30-15h30 Session 2 : Perspectives juridiques et institutionnelles

  • Président de séance : Daniel Sabbagh (SciencesPo/Ceri, Global Race)

·         Rachida Brahim (Amu, Lames), « La législation antiraciste ou l’impossible qualification du mobile raciste en France, 1972-2003 »

·         Abdellali Hajjat (Université Paris Nanterre, Issp), « Sociologie des mis.e.s en cause pour infractions racistes »

·         Lila Belkacem, Séverine Chauvel, Francine Nyambek-Mebenga, Thibaud Pombet (Upec, Lirtes), « De quoi la ‘laïcité’ est-elle le nom ? Les conceptions plurielles de l’anti-racisme dans des formations dispensées aux professionnel·le·s de l’éducation populaire »

·         Soline Laplanche-Servigne (Université de Nice/Université Côte d’Azur/Ermes), « La répression de l’injure raciste dans l’Afrique du Sud post-apartheid : la qualification du racisme dans la jurisprudence en matière de hate speech et de crimen injuria »

 

15h30-16h - Pause café

 

16h-18h - Session 3 : Face au racisme : conscientisation, identification, reconnaissance

  • Président de séance : Claude-Olivier Doron (Université Paris Diderot, Global Race)

·         Damien Trawale (Urmis) et Christian Poiret (Urmis), « En venir à s’envisager comme victime du racisme : le processus de ‘conscientisation’ des personnes racisées en France »

·         Cécile Rodrigues (Cnrs/Ceraps), « Qui cherche à faire reconnaître le racisme ? Sociologie des victimes de racisme à travers le registre de l’action en justice »

·         Marc Strazel (Ehess), « ‘Préférence’ sexuelle ou ‘racisme’ ? Comment les gays non-blancs appréhendent la racialisation »

·         Jean-Luc Primon (Urmis et Ined), « Enregistrer le racisme et les discriminations dans des enquêtes quantitatives : est-ce la même chose ? »

 

 

Deuxième journée – 25 juin 2019
 

9h-11h - Session 4 : Expressions et dénis du racisme

  • Présidente de séance : Juliette Galonnier (Ined, Global Race)

·         Félicien Faury (Université Paris Dauphine), « Comment rendre le racisme ordinaire ? Enquête ethnographique sur les modes de normalisation du racisme »

·         Noemi Casati (Ehess), « Prendre au sérieux la qualification ‘Je ne suis pas raciste, mais…’ : Efforts de distanciation et réflexivité expressive dans une ville moyenne »

·         Camille Gourdeau (Urmis) et Xavier Dunezat (Cresppa et Urmis), « (Qu’est-ce) qui est raciste ? Racisme institutionnel et politique migratoire en France »

·         Claire Cosquer (SciencesPo/Osc et Université de Toulouse 2), « Devenir ‘citoyen du monde’, cultiver la distinction raciale : réflexions sur le racisme et les revendications ‘cosmopolites’ chez les migrants français à Abu Dhabi »

 

11h-11h15 – Pause

 

11h15-13h15 - Session 5 : La blanchité et le racisme

  • Présidente de séance : Graziella Moraes Silva (Graduate Institute Geneva)

·         Ary Gordien (Université Vincennes Saint Denis, Ihtp), « ‘Nous ne laisserons pas une bande de Béké rétablir l’esclavage [en Guadeloupe]’ : généalogie postcoloniale du ‘racisme anti-Blanc’ »

·         Vincent Aubert (Université catholique de Lille/Ethics), « Que penser du débat philosophique sur l’existence du racisme anti-blancs ? »

·         Guillaume Roux (SciencesPo Grenoble/Pacte), « Déni, blanchité et ‘racisme sans racistes’. Éviter de voir/empêcher de dire les discriminations policières »

·         Jules Salomone (The Graduate Center, Cuny et Institut Jean Nicod, Ens), « Blanchité, culpabilité et honte »

 

13h15-14h15 - Pause déjeuner

 

14h15-16h15 - Session 6 : Face au racisme : dénonciation

  • Présidente de séance : Julie Ringelheim (UC Louvain, Global Race)

·         Mireille Eberhard (Urmis), « (D)énoncer le racisme : une double construction sociale de l’illégitimité »

·         Narguesse Keyhani (IC Migrations, Ined), « Dénoncer le racisme par voie épistolaire »

·         Emmanuel Quernez (Ehess), « ‘Ils ont voulu se débarrasser du vieux métèque grincheux que je suis’. (D)énoncer et poursuivre en justice les discriminations racistes au travail »

·         Élodie Druez (SciencesPo/Cee et Ined), « Face au racisme, les Français minimisent, les Britanniques politisent : le cas des diplômé.e.s d’origine subsaharienne dans les villes de Paris et de Londres »

 

16h15-16h30 - Pause café

 

16h30-18h30 Session 7 : Mobilisations anti-racistes

  • Président de séance : Paul Schor (Université Paris Diderot, Global Race)

·         Simeng Wang (Cnrs/Cermes3), « Victimes mais aussi auteurs du racisme ? Expressions et participations politiques de migrants chinois qualifiés à Paris »

·        Hélène Balazard (Entpe, Rives), Marion Carrel (Université de Lille, Ceries), Sümbül Kaya (Institut Français d’Études Anatoliennes), Anaïk Purenne (Entpe, Rives), Julien Talpin (Cnrs/Ceraps), « Se mobiliser contre le racisme : de l’expérience des discriminations à l’engagement dans les quartiers populaires »

·         Jawad Bouadjadja (Université Paris Descartes/Canthel et PhiléPol), « Les militants antiracistes des organisations dites communautaires combattent-ils le racisme dont ils sont victimes ? Réflexions autour des militants du Parti des Indigènes de la République »

·         Pauline Picot (Université Paris Diderot/Urmis), « ‘Intellectualiser la révolte’ : trajectoires de militant·e·s antiracistes post- et décoloniaux »